Bagan, c’est comme une boîte de chocolats!

Bagan la splendide, Bagan la célèbre, Bagan l’incontournable, enfin nous y sommes ! On a beau avoir déjà vu des dizaines et des dizaines de photos de ce lieu, se retrouver en chair et en os dans cet endroit a quelque chose de magique. Mais pour ne pas vite se lasser de visiter autant de temples en quelques jours, il faut savoir explorer Bagan à sa façon et prendre le temps de l’apprécier dans toute la diversité d’expériences qu’elle a à offrir.

Un peu d’histoire

Bagan est un vaste site archéologique bouddhiste de près de 50 kilomètres carrés situé dans la plaine centrale de la Birmanie. Aujourd’hui, les lieux comportent plus de 4000 pagodes, temples et stûpa bâtis principalement entre le XIe et le XIIIe siècle. La construction des temples et sanctuaires fut lancée en 1044 sous l’impulsion du roi Anawartha, monarque de Bagan et unificateur du royaume birman, afin d’établir un cadre digne d’accueillir les nombreuses reliques de Bouddha qu’il acquit durant ses campagnes militaires. Au cours des deux siècles suivants, ses successeurs poursuivirent cet ambitieux projet. À son apogée, la capitale du royaume de Pagan (ancien nom de Bagan) atteignit le nombre impressionnant de 10 000 édifices.

Cependant, cet âge d’or s’acheva brusquement en 1287, date à laquelle Bagan, vidée de ses habitants, fut prise par l’empire Mongol. La ville ne regagna jamais son lustre d’antan. Malgré les prises ultérieures de la ville par d’autres rois désireux de mettre la main sur tant de richesses, il semblerait que le site ait subit ses principales dégradations du fait de tremblements de terre et surtout, du débordement du fleuve Irrawaddy qui longe le site. Au cours du XXe siècle, des rénovations ont régulièrement été entreprises sur les temples majeurs. Cependant, celles lancées par le gouvernement dans les années 90 ont été vertement critiquées pour n’avoir pas été fidèles à l’aspect originel des bâtiments.

De nos jours, Bagan est la principale destination touristique au Myanmar (Birmanie) et nous n’avons guère rencontré de voyageurs qui ne s’y étaient pas arrêtés. Comme tout haut lieu touristique, Bagan rassemble à la fois de splendides monuments à découvrir et un nombre important de visiteurs qui viennent les admirer. Un signe qui ne trompe pas : le nombre de gamins voulant vous vendre des cartes postales ou vous demandant de l’argent.

Bagan dans toute sa diversité

Par chance, le site est immense. Et comme le dirait la maman de Forrest Gump, Bagan est comme une boîte de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Il ne reste plus qu’à essayer, il y en a pour tous les goûts (enfin, il vaut quand même mieux aimer les temples, sinon vous êtes mal barrés).

Voici donc une petite compilation imagée de tous les choix que vous pouvez faire pour vous concocter un programme diversifié et selon votre humeur:

1. Vous pouvez vous déplacer en vélo, en e-bike (vélo électrique), en calèche ou en voiture climatisée (désolé, les deux derniers n’ont pas été testés).

2. Vous pouvez prendre les grandes routes goudronnées ou bien vous égarer dans les petits chemins de sable.

3. Vous pouvez choisir de mettre vos baskets confortables et passer 2h de votre journée à les retirer et les remettre avant/après chaque visite de temple ou vous faciliter la vie avec des tongs mais avoir les pieds TRÈS poussiéreux.

4. Vous pouvez faire la fréquentée petite boucle entre Nyaung-U et Old Bagan où se situent les plus grands temples majestueux (mais plus touristiques). Ou choisir la délaissée grande boucle entre Nyaung-U et New Bagan et découvrir des petits temples sans prétention en jouant aux explorateurs d’un autre siècle (ambiance intime garantie).

5. Vous pouvez regarder les montgolfières et les prendre en photos, ou être dans les montgolfières et vous faire prendre en photo (à 320$ le vol/pers, nous sommes restés au sol).

6. Vous pouvez aimer le clinquant doré ou préférer la sobre brique orangée.

7. Vous pouvez déambuler dans des couloirs aux plafonds hauts ou tester votre claustrophobie (et votre taille de hanches) dans des petits passages exigus.

8. Vous pouvez vous mettre au frais en visitant l’intérieur des temples tout en admirant leurs trésors; ou bien jouer les acrobates et vous rendre au sommet d’une pagode par de raides escaliers sous un soleil de plomb.

9. Vous pouvez aimer les sculptures ou préférer les peintures.

10. Vous pouvez être au milieu de la foule pour visiter les temples pendant la journée ou bien en arpenter un à la lampe frontale en compagnie des chauves-souris après la tombée du jour (nous avons ainsi exploré le temple de Dhammayangyi en humant le guano ambiant).

11. Vous pouvez aimer les petits bouddhas, ou bien préférer les immenses (plusieurs tailles, positions, couleurs ou encore traits de visage sont possibles).

12. Vous pouvez parcourir avec recueillement les imposants couloirs des temples majeurs ou vous enthousiasmer à partir à la recherche de passages secrets au sein de petites pagodes.

13. Vous pouvez lire les quelques lignes de votre guide touristique sur le temple que vous êtes en train de visiter, ou bien repérer un tour guidé francophone/anglophone et vous taper l’incruste pendant quelques minutes. Parfois un lieu suscite votre curiosité et intellect, parfois un lieu vous demande juste de le vivre !

14. Vous pouvez vous lever aux aurores pour admirer l’aube du jour ou attendre la fin de l’après-midi pour le crépuscule (je vous laisse deviner quelle option demande un peu plus d’efforts que l’autre).

15. Vous pouvez choisir d’assister à ces levers et couchers de soleil depuis un grand temple avec une des vues les plus incroyables mais une centaine de personnes vous tenant compagnie ou vous installer sur un temple plus petit et moins populaire mais où vous vous retrouverez presque seul pour un moment romantique.

16. Vous pouvez décider de regarder le jour se lever puis vaquer à vos occupations dès l’apparition du soleil ou alors rester encore une heure supplémentaire au même endroit quand tout le monde est parti pour que votre femme adorée* profite de sa lumière favorite de la journée pour prendre des photos.

*Note au lecteur  (Marie) : le matin à Bagan se divise en trois phases. (1) Lever du jour, une lumière rosée fait fuir la nuit noire et les premiers temples apparaissent ; (2) Lever du soleil, le taquin soleil pointe enfin le bout de son nez ; (3) Lever de la lumière, une aura dorée couvre d’un doux manteau la plaine de Bagan en mettant en valeur la brume du matin. C’est incroyable mais vrai : la plupart des touristes quittent le lieu à l’étape (2), contents d’avoir vu le soleil et pressés de rentrer prendre leur petit-déjeuner. Et pourtant, s’ils savaient l’erreur qu’ils font ! Attendez encore un peu et vous aurez la plus belle lumière pour vous tout seul. Il faut juste savoir se montrer patient.

17. Vous pouvez dépenser votre argent ou alors compter vos gains (on songe d’ailleurs à investir dans un temple, ça a l’air de bien rapporter les donations !)

18. Vous pouvez essayer d’être sérieux sur une photo ou alors tenter un petit sourire.

Bref, vous pouvez faire comme vous voulez. L’important, c’est de vivre Bagan comme vous l’entendez !

Notre Bagan à nous :

  • 4 nuits sur place à Nyaung Shwe, 3 jours pleins à arpenter la plaine de Bagan.
  • 1 journée avec 2 e-bikes, 1 journée avec 2 bicyclettes, 1 journée avec un e-bike pour deux.
  • 2 levers de soleils, 3 couchers de soleil (et oui, on maximise, on ne s’en lasse pas !).
  • Exploration de plus de 27 temples ou pagodes.

Bagan mettra tous vos sens en éveil. Votre vue sera éblouie par la splendeur de ses temples et le spectacle incroyable qu’ils donnent aux premières lueurs du jour. Il vous sera demandé d’entrer dans les temples pieds nus, c’est donc votre sens tactile qui sera aussi suscité pour appréhender l’histoire des pierres rouges. Enfin, l’ouïe sera au rendez-vous quand vous écouterez fasciné le silence de cette ville endormie. Et pour les gourmands, cajolez votre goût en vous offrant un bon repas birman qui vous donnera de la force pour pédaler ! Notre conseil ultime: ouvrez vos chakra et partez explorer Bagan aux mille facettes !

Photographies en bonus

Et pour le plaisir des yeux, quelques photographies supplémentaires pour vous laisser envahir par le caractère magique de ce site incroyable.

Petits conseils pratiques

Voici nos quelques bons plans testés sur la plaine de Bagan.

Restaurant à Old Bagan

  • « Don’t Kill the animals, The Moon », restaurant végétarien, touristique mais très bon, avec une terrasse ombragée offrant un belle oasis de fraîcheur sur cette plaine de Bagan fortement ensoleillée, tarif correct.

Hébergement à Nyaung Shwe

  • Eden Hotel. 28 US$/nuit pour une chambre double, salle de bain privée, eau chaude, petit-déjeuner inclus. Hotel plutôt sommaire (état de propreté limite) et wifi non-fonctionnel, mais petit-déjeuner copieux, bien situé et prix bon marché pour Bagan.

Transport

  • Location de e-bike (en face du Eden Hotel): 7 000 K/jour incluant le lever du soleil (i.e. dès 5h du matin).
  • Location de Bicyclette : 1 000 K/jour.

Accès aux temples de Bagan

Le ticket d’accès à la zone archéologique de Bagan, imposé par le gouvernement actuel, est facturé 20$US/20Eur, c.à.d. 21 000 K/pers (Fév. 2015). Il ne nous a été demandé qu’à l’entrée du temple de Hti-lo-min-lo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *