Sagada, terrain de jeu des spéléologues en herbe

Sagada est une petite bourgade de la Mountain Province située à 3h de route au nord-ouest de Banaue. Au cœur d’une vallée, elle est connue des philippins pour sa fraîcheur et ses activités dans la nature environnante. L’attraction la plus populaire du coin est la balade menant aux « cercueils suspendus ». Nous en avions tellement entendu parlé que nous nous attendions à voir des centaines de sépultures suspendues aux falaises de la vallée. Grande déception, il n’y a que quelques dizaines de tombes au total, répartis entre les falaises ou à l’entrée de grottes funéraires (Lumiang Burial cave), et l’effet n’est guère impressionnant. Mais il est tout de même intéressant d’en apprendre plus sur ces pratiques singulières et les traditions locales liées aux cérémonies d’hommage aux morts.

Déçus par la Echo Valley mais curieux de découvrir d’autres secrets de Sagada, nous partons explorer la grotte de Sumaguing avec un accompagnateur (obligatoire).

En route pour l’exploration !

En compagnie d’un couple de philippin, venant de Manille, nous nous lançons dans l’exploration de la cavité par une longue descente qui nous emmène dans les profondeurs de la grotte à quelques dizaines de mètres sous terre. Première surprise ! Jusqu’à présent, au cours du voyage, nous n’avions visité que des grottes situées en hauteur où était aménagé un chemin, mais jamais d’exploration sous la surface de la terre. Aujourd’hui, nous aurons droit à de la spéléologie. Jérôme commence à s’enthousiasmer quand Marie voit plutôt l’inquiétude poindre. La cavité est encore assez large, mais nous nous enfonçons irrémédiablement dans les sombres profondeurs, simplement éclairés par la lampe à pétrole de notre guide. Il commence également à y avoir de l’eau sur la roche, et nous nous délaissons de nos chaussures pour nous retrouver nus pieds afin d’avoir, paradoxalement, plus d’adhérence.

Nous progressons tranquillement pour ne pas tomber. Les premiers obstacles apparaissent. Il faut par exemple passer dans des trous d’eau profonds d’un demi-mètre et emplis d’une eau glaciale ou encore se laisser glisser le long d’un mur de 2,50m de haut. Le guide nous propose alors un choix : prendre la voie la plus facile, similaire à celle que nous venons de faire ou s’aventurer dans un passage plus compliqué et plutôt étriqué. Jérôme, tel un gamin allant pour la première fois dans un parc d’attraction est tout excité devant cette proposition d’aventure souterraine. Devant tant d’enthousiasme, Marie ne peut que céder et prendre son courage à deux mains pour suivre le groupe.

Quand exploration rime avec contorsion

Le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus ! À mi-chemin entre canyoning et via-ferrata, la suite du trajet fut pleine de surprises. La première, de taille (façon de parler) fut un passage dans la roche si petit que nous devions être allongés pour pouvoir rentrer. De l’autre côté, des bassins d’eau et même une sorte de rivière souterraine. Autant vous dire qu’avec la pluie qu’il y a eu ces derniers jours, des scénarios catastrophes de montées brutales des eaux vous viennent vite en tête ! Par la suite, il a fallu jouer les équilibristes en s’agrippant à des cordes pour ne pas tomber, sauter dans l’eau glaciale pour traverser les étendues d’eau, franchir de hauts rochers à la force des bras (ou grâce à la courte échelle de son conjoint) ou encore monter à l’aide d’une corde une pente de roche lisse où ruisselle de l’eau. Un vrai bonheur !

L’heure et demie que nous sommes restés dans la grotte est passée à une vitesse folle. La prochaine fois que nous reviendrons à Sagada, nous tenterons la connexion entre les grottes de Sumaguing et de Lumiang, une petite aventure de 3h sous terre. Mais d’ici là, rien de tel que de s’arrêter manger une délicieuse part de tarte au citron, véritable spécialité du coin, pour nous récompenser de notre témérité !

Petits conseils pratiques

  • Transport de Banaue à Sagada : 300 Php/pers en minivan qui vient nous chercher directement à l’auberge. Nous avions réservé auprès de notre établissement. La route à flan de montagne entre les deux villes est superbe.
  • Hébergement à Sagada : nous étions sur place à la fin des vacances scolaires juste avant la semaine sainte et presque tous les établissements étaient pleins (nous en avons appelés beaucoup et avons frappé à plusieurs portes). Nous vous conseillons donc de réserver en avance votre hébergement si vous êtes sur place en haute saison !
  • Guide pour la grotte Sumaguing : 125 Php/pers (groupe de 4 pers) à réserver à l’office du tourisme le jour même ou la veille. Possibilité de mettre son nom sur une liste pour former un groupe (ce que nous avons fait). En haute saison, nous vous conseillons de partir visiter la grotte en début de matinée avant que les grands groupes n’arrivent. Il est obligatoire de faire appel à un guide accrédité par l’office de tourisme de Sagada pour explorer cette grotte.
  • Si l’exploration des grottes vous enthousiasme, il est aussi possible d’en faire ailleurs aux Philippines comme à Siquijor. Après le vécu de Sagada, nous n’avons pas hésité de réitérer l’expérience dans les Visayas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *